Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Nos thèmes > Biodiversité et écologie

Biodiversité et écologie

De la biodiversité


On parle ici de la diversité des espèces animales et végétales qui recouvrent notre planète. La dégradation de leur milieu naturel, la pollution, les poisons agrochimiques conduisent inexorablement à la disparition de nombreuses espèces. Ce phénomène de disparition a lieu sur toute la planète, et par conséquent aussi dans nos contrées.

Par exemple, les abeilles ont un rôle capital dans la vie de l’Homme.

Elles assurent la pollinisation et la reproduction de nombreuses plantes et fleurs, notamment dans les cultures agricoles.

Leur disparition entraînerait la chute de nombreux écosystèmes, dont le nôtre, et ce serait une catastrophe.

 

La biodiversité représente aussi un élément clé dans les cultures biologiques. Certaines espèces sont prédatrices d’autres espèces et particulièrement celles que l’on considère comme "nuisibles". De tels prédateurs constituent un atout précieux pour le paysan qui y voit des assistants naturels protégeant ses cultures. Ceux-ci maintiennent en effet les populations de "nuisibles" en dessous d’un certain seuil.

La disparition massive des oiseaux est aussi un phénomène des plus inquiétants. Il trouve son origine principale dans la pratique agricole conventionnelle.

 
 

En effet, pour mettre en place de grands champs, il faut faire disparaître les haies et les bosquets, assécher les marais ... avec l’étalement urbain et la mise en place de champs en monoculture sous insecticide, les oiseaux voient leurs habitats disparaître, tout comme leurs sources de nourriture. On observe une diminution de 40% de la population générale sur ces dernières années.

Mais les oiseaux et les abeilles ne sont pas les seuls, que du contraire, ce phénomène touche l’ensemble de la biodiversité.

 
 

La fondation : intervenons ?


La nature est complexe et simple à la fois. C’est d’ailleurs ce qui en fait toute sa beauté et sa splendeur. Elle montre toute sa force par sa grande capacité de résistance, d’adaptation et de régénération.

 

Mais elle a aussi ses limites. En imaginant contrôler et soumettre notre environnement à nos désirs, nous passons au travers de la complexité et des limites de la nature. Et nous commençons à voir ce que franchir ces limites engendre pour l’espèce humaine dans son environnement.

Le premier principe éthique que poursuit la fondation est "prendre soin de la Terre". Nous cherchons donc à informer, promouvoir et sensibiliser le public sur le respect de notre environnement.

Nous souhaitons faire comprendre qu’en respectant la Terre, nous respectons l’Homme. Nous nous respectons mieux nous-même, nos collectivités, mais aussi ceux qui viendront après nous.

Nous avons conscience que nous ne changerons pas directement tout cela, mais nous pouvons faciliter ce changement.
En faisant simplement notre part ...

 

Nous voulons encourager les initiatives et les projets qui vont dans le sens de la préservation de la nature et de l’environnement, en les aidant dans la création ou en les aidant dans leur gestion écologique.

 

La mise en place d’un verger conservatoire comprenant des zones “sauvages” répond totalement à nos prérogatives et à nos buts.

Pour ces mêmes raisons, nous soutenons les initiatives et projets d’agriculture biologique à petite échelle qui, à juste titre, appliquent des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. Comme explicité dans la partie agriculture.

Les vers dans la terre !


Je soutiens !