Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Fiches techniques > Construction et structures > Coefficient d’isolation, résistance et transmission thermique (λ, E, Rt, (...)

Coefficient d’isolation, résistance et transmission thermique (λ, E, Rt, U)

L’isolation est symbolisé par ce qu’on appelle le coefficient d’isolation (λ), qui est la caractéristique d’un matériau de conduire de la chaleur à travers son volume.

La valeur de λ s’exprime en W/mK.

Ce coefficient d’isolation est proportionnel au poids spécifique d’un matériau :

- Plus le matériau est lourd => plus son coefficient d’isolation est élevé => moins il est isolant.
- Plus le matériau est léger => plus son coefficient d’isolation est bas => plus il est isolant.

Pour qu’un matériau soit considéré comme isolant, il faut que λ ait une valeur inférieure à 0,065 W / mK.

En ce sens, un des matériaux le plus isolant est l’air sec qui ne bouge pas. Sa valeur λ est de 0,0262 W / mK à une température de 20°C.

La meilleure façon d’isoler est donc de placer une protection emprisonnant de l’air sec. Un très bon exemple : l’air dans un double vitrage.

Résistance thermique


Il s’agit de la résistance face à la déperdition thermique d’un élément.

Cette résistance se mesure comme suit :

R = épaisseur d’un mur (e) / coefficient d’isolation (λ)

Plus (e) est grand, plus la résistance est élevée.
Plus (λ) est petit, plus le matériau est isolant et plus la résistance thermique du mur est grande.

On évalue la résistance totale (Rt) d’un mur en additionnant les résistances respectives de chaque éléments qui le compose.

Transmission thermique


Elle est représentée par le coefficient U en W / m²K. Auparavant, elle était connue sous le symbole k.

Cette valeur permet d’évaluer les flux de chaleur transmis par chaque cloisons extérieures de la maison, en prenant en compte chacun des éléments qui les composent.

Transmission thermique (U) = 1 / résistance totale (Rt)

Plus (U) est grand, plus la cloison conduit de la chaleur.


Je soutiens !