Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Fiches techniques > Compost > Type de compostières et tas de compost > Exemple : la construction d’une vermicompostiere

Exemple : la construction d’une vermicompostiere

Il est aussi possible de composter en intérieur ! D’ailleurs, je le fais chez moi à un quatrième étage en plein Bruxelles ;-)

Je vous conseille de lire d’abord l’article sur Le vermicompostage.

Il est aussi possible d’acquérir une vermicompostière dans le commerce, mais en général, les prix sont ... prohibitifs. C’est pour cela que nous allons nous intéresser à la construction d’une vermicompostière "maison".

Il y a de nombreuses possibilités des matériaux utilisables, de récup’ ou neuf :

- Conditionnement polystyrène à poisson (bacs en frigolite)*
- Caissons en bois empilable*
- Box en plastiques empilable

* Nécessite d’isoler correctement le fond en vue de récolter le percolat et d’éviter les inondations inopportunes.

Dans mon utilisation, j’ai opté pour un empilement de bacs plastiques. Mon choix a surtout a été fait en fonction du matériel que j’ai pu récupérer.

Dans le choix de mes box, il s’avère à l’utilisation qu’il aurait fallu avoir des box moins hauts et plus larges. Il s’agit de vers de surface, il vaudrait ainsi avoir plus de surface accessibles à ceux-ci.

Ma vermicompostière est composée de 3 bacs. Cependant 2 bacs peuvent être suffisants et, dans ce cas, vous pouvez aller directement à l’étape 4.

C’est donc cette solution de vermicompostière dont je vais vous présenter la fabrication, étape par étape ;-)

Première étape : L’acquisition des bacs


J’en ai récupéré 3 auprès d’un commerçant qui s’en débarrassait. C’est peut être juste un peu trop grand pour un usage personnel, mais on fera avec.

Deuxième étape : Ça perce ?


On prépare la foreuse et une mèche d’un petit diamètre. On prend le premier bac et on commence à faire les trous à travers le fond du bac plastique. Ces trous vont permettre au percolat de compost de s’écouler.

 

Troisième étape : Oui ! ça perce !


On va commencer par faire une ligne complète de trous à travers le bac comme sur l’illustration de droite.

 
 

Nous allons continuer avec notre foreuse à percer les trous en quadrillage sur tous le fond du bac, comme sur l’illustration à gauche.

Voila, le premier bac a maintenant un fond percé de trous.

 

Quatrième étape : Au suivant !


Cette étape est facultative si vous ne possédez que 2 bacs.

On va prendre le deuxième bac et procéder de la même façon qu’à la troisième étape. On va faire un quadrillage de trous dans le fond de celui-ci.

 

Voila qui est fait, nos deux premiers bacs sont tous les deux percés d’un quadrillage de trous.

 

Cinquième étape : On empile le tout.


Voilà, si tout va bien, vous devriez avoir deux bacs dont le fond est percé de trous et un qui est toujours entier.
On va juste se contenter d’empiler les bacs percés dans celui qui ne l’est pas.

Il ne reste plus qu’à lui trouver un couvercle aux mêmes dimensions, mais qui sera lui aussi percé de quelques trous afin de laisser l’air y rentrer.

 

Et voila, la vermicompostière est construite et elle prête à offrir le gîte à ses nouveaux habitants. Libre à vous maintenant de la décorer comme bon vous semble.


Pour la suite, allez voir : Le démarrage d’une vermicompostière


Je soutiens !