Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Fiches techniques > Compost > Type de compostières et tas de compost > Le tas

Le tas

Le tas de compost convient plus particulièrement pour un espace supérieur a 1000m² (10 ares), il est donc plus adaptés aux grands jardins.

Ou placer mon tas à compost ?


- Dans un espace semi-ombré à ombré.

- Directement à même le sol.

- Selon le dénivelé de votre terrain, placez-le plutôt en hauteur. Éviter donc de le placer sur un relief qui va concentrer l’humidité.

Quel espace prévoir pour mon tas de compost ?


Bien entendu cela dépend fortement de vos besoins. Mais des dimensions de 2 m sur 1,5 m sont plutôt habituelles. Il prends un volume de +/- 3 à 5 m³ .

La hauteur minimale doit se situer aux alentours d’1m20.

Comment ca fonctionne ?


- On ajoute les matières sur la longueur du tas.

- On ajoute les déchets organiques aussi bien de la cuisine que du jardin.

- Il se retourne assez peu : Environ deux à trois fois par an.

Quand récolte-t-on le compost ?


Le compost se récolte après une période allant de 9 à 12 mois, en fonction de la saison.

Comment démarrer mon tas ?


- Il est conseillé de mettre un fond de broyat ou de petites branches afin de permettre une aération suffisante dès le début.

- Il est toujours question de mettre autant de matières brunes (carbonées) que de matières vertes (azotées).

- On ne met jamais de grandes quantités en une seule fois !

- Il est conseillé de mélanger le tas afin d’apporter suffisamment d’oxygène. Pour se faire, on peut utiliser une tige aératrice.

- Il est conseillé d’avoir du broyat ou des matière brunes à proximité afin d’équilibrer le mélange.

Protéger son tas des intempéries.


Il peut être intéressant de protéger son tas de la pluie et donc d’éviter qu’il soit trop humide durant une longue période de pluie. Cela ralentirait fortement le processus de compostage.

Pour le protéger, vous pouvez lui mettre une fine couverture de terre ou de paille.

Cette pratique contient les mêmes désagréments que si l’on ajoutait de la terre directement dans le compost. C’est-à-dire que les matières minérales inertes freineront le processus de décomposition. De plus, ces matières sont indigestes pour les organismes vivants dans le compost.

Aération du tas


L’ajout d’un système d’aération peut être avoir du sens dans l’utilisation d’un tas, à ce sujet voir l’article Les cheminées d’aération.

Cultures associées au tas de compost


La plantation de citrouilles ou de courges au pied du tas offrira plusieurs avantages. On pourra diriger les tiges vers le haut du tas, de cette manière les feuilles protégeront le tas contre l’asséchement ou les pluies trop importantes.

De plus, cela permettra d’aider à la décomposition des côtés du tas de compost et de récupérer les nutriments qui partent du compost par ruissellement.


Je soutiens !