Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Fiches techniques > Compost > L’eau et l’humidité.

L’eau et l’humidité.

L’idéal est d’arriver à une humidité de l’ordre de 50 à 60 % d’eau dans le compost.

Un compost a besoin d’eau, il ne faut donc pas hésiter à l’arroser de temps en temps sans l’inonder.

Si le compost n’est plus assez humide, l’activité à l’intérieur de la compostière va diminuer et va peut être aller jusqu’à s’arrêter.

L’ajout de matières azotées est aussi un moyen d’ajouter de l’humidité dans le tas.

Vérifier le taux d’humidité du compost


Un bon moyen pour vérifier l’humidité consiste à enfoncer une tige dans le tas tous les deux ou trois jours.

Si en retirant la tige, vous constatez qu’elle est :
- chaude et sèche, vous devez ajouter de l’eau.
- froide et humide, il y a déjà trop d’eau dans le compost.
- chaude et humide, c’est parfait n’ajoutez rien.

Vous pouvez aussi faire le "test de la poignée", qui consiste à prendre une poignée de compost et à la serrer dans son poing.

Si quelques gouttes perlent et que le compost garde sa forme de votre poing, le taux d’humidité est bon.

Quand le compost est trop humide


- Commencez par retourner le tas afin d’accentuer l’évaporation.

- Ajoutez des matières qui vont absorber l’humidité, comme du papier, du carton ...


Je soutiens !