Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Fiches techniques > Biodiversité > Les animaux > Les besoins de la poule

Les besoins de la poule

Home sweet home ... Avant tout, le toit au dessus de sa tête.


Elle a besoin d’un abri afin de se protéger du vent, de la pluie, des prédateurs.

Naturellement, elle irait se protéger sous le couvert des arbres, des haies et des buissons. Elle a également besoin d’avoir suffisamment de lumière dans son habitat avec une durée d’exposition lumineuse suffisante. Nous verrons plus en détail comment bien concevoir son poulailler.

A estomac bien rempli, poule qui sourit.


Il faut avoir une mangeoire adaptée au nombre de poules et à leurs âges. La mangeoire doit de préférence être placée à l’intérieur du poulailler. Plusieurs possibilité existent afin de concevoir des mangeoires pour vos poules.

Se retrouver le bec dans l’eau.


Elle a besoin d’avoir accès à tout moment à un abreuvoir. Celui-ci doit être propre et ne doit pas contenir d’eau croupie. Il sera placé de préférence en dehors du poulailler et sa hauteur devra permettre l’accès à nos gallinacées.

Rien de tel qu’un promenade pour s’aérer les plumes.


Pour son bien-être, la poule a besoin d’avoir un parcours enherbé et partiellement ombragé, où elle pourra gambader. Cependant, ce parcours doit être délimité afin d’éviter que vos poules ne se perdent.

Que le ciel ne lui tombe pas sur le bec.


La poule a besoin, par instinct, d’avoir des arbres ou un toit végétal au dessus de sa tête pour se sentir tout à fait à l’aise (un verger par exemple). Cela leur procure un sentiment de sécurité face à des attaques pouvant provenir du ciel. Donc le fait d’associer des arbres basse-tiges avec des poules est a priori une bonne idée.

Il ne faut pas mettre la poule avant les œufs.


La poule a besoin d’un espace calme et ombragé afin de pouvoir répondre à sa "fièvre" de ponte. Pour arriver à pondre, la poule doit pouvoir subvenir à tout ses besoins de base.

Caquèterie et coquetterie. L’union fait la poule.


La poule est un animal social qui a besoin de la compagnie de ses congénères. Il existe une structure sociale cohérente, où chacune a un rôle hiérarchique. Cette hiérarchie est appelée la "hiérarchie du bec", celle-ci est basée sur la vigueur et l’intensité des coups de becs.

Enfin la poule communique avec ses congénères par le biais :
- de cris et de caquètements
- de contacts
- des comportements sociaux

La poule est "coquette" et veille à sa toilette. Elle ébouriffe ses plumes et les lisse, mais n’hésite pas aussi à prendre un bon bain de poussière pour se protéger des parasites.

La poule a besoin de s’élever... physiquement !


Instinctivement, elle a besoin de se situer sur un perchoir. La hauteur idéale d’un perchoir doit être environ de 75 cm par rapport au sol, et ne pas se trouver à proximité immédiate d’une des cloisons du poulailler.

La perche doit avoir une largeur d’environ 3 cm afin qu’elle puisse s’y agripper. Une poule prend en moyenne 20 cm sur le perchoir. Vous pouvez aussi bien placer des perchoirs à l’intérieur du poulailler qu’à l’extérieur de celui-ci. Mais attention aux prédateurs à l’extérieur !

Ces perchoirs peuvent très bien être naturel, certaines poules vont même jusqu’à nidifier sur les fruitiers basses-tiges.


Je soutiens !