Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Fiches techniques > Alimentation > Boissons, breuvages et libations > La fabrication du vin de fruits

La fabrication du vin de fruits

Fabriquer soi-même du vin de fruits est passe-temps agréable et qui permet de partager la cuvée entre amis. Mais c’est aussi un bon moyen d’utiliser des surplus de récoltes de fruits.

Cela réclame assez peu de matériel et un espace relativement réduit selon la quantité que vous comptez produire.

La recette de base pour faire du vin de fruit est très facile :
1/3 d’eau, 1/3 de sucre, 1/3 de fruits (+ levures).

Ce qui va influencer le goût du vin sera la recette, les ajouts d’épices, le timing, les choix ou le non-choix de levures, la provenance des fruits, la terre où à pousser le fruit, le choix des contenants bois qui vont héberger le vin, la lumière, l’embouteillage, ...

Si vous voulez obtenir un résultat prédéterminé, le premier choix se basera sur la levure. Sur le sujet, nous vous conseillons l’articleLes levures et le levain

Sinon vous pouvez très bien obtenir un vin en se basant uniquement sur les levures contenues dans l’air et sur la peau du fruit.
Cependant le résultat est beaucoup plus aléatoire.

Que peut-on utiliser pour faire du vin ?


La grande majorité des fruits sont vinifiables, cependant on donne une préférence aux fruits dont l’acidité et le taux de sucre est similaire à celui du raisin. Comme par exemple : la cerise ou la pomme.

Il conseillé d’utiliser des fruits sain et mûrs, voire même trop mûr pour augmenter le taux de sucre dans le fruit.

Cependant, on peut vinifier d’autre chose que des fruits. On peut utiliser des fleurs ou encore de la sève d’arbres.

Quels sont les étapes à suivre ?


Premièrement, il est essentiel de parfaitement laver les fruits.

Deuxièmement, il y’a plusieurs choix :
- Soit faire un sirop avec les fruits et du sucre a feu-doux, et ensuite les broyer
- Soit hacher menu les fruits
- Soit les presser pour en obtenir le jus

Troisièmement, il faut placer la préparation dans une tourie.
C’est quoi une tourie ? Et bien regardez donc les illustrations de cette page ;-)
On veillera a ne pas remplir la tourie totalement, elle sera remplie au 2/3.

Quatrièmement, on ajoute la levure. Si celle-ci est lyophilisée, il faudra la réhydrater.
Ensuite, on place un barboteur ("bulleur") sur la tourie.

Cinquièmement, c’est maintenant qu’a lieu la "phase tumultueuse", elle se caractérise par une forte activité dans la tourie.
On voit apparaître de la mousse, des grosses bulles et le volume contenu dans la tourie augmentent d’un tiers.
S’il y’ a des fruits dans la tourie ceux-ci remontent à la surface.

C’est durant la phase tumultueuse que les levures vont transformer le sucre en alcool, il s’agit là de la fermentation alcoolique.

Sixièmement, après cette phase d’activité intense à lieu la phase de fermentation malolactique. Cette phase est beaucoup plus longue. C’est durant ce long repos que le mélange va perdre son acidité et que le goût des fruits va se donner plus pleinement.
C’est surtout maintenant que va apparaître la lie. En effet, les levures mortes vont tomber au fur et à mesure dans le fond de la tourie.

Septièmement, la tourie ne produit quasiment plus de bulles, on va donc pouvoir effectuer le premier soutirage.
Le temps et la pression de l’air vont avoir un rôle important pour choisir le moment du soutirage, les particules flottant dans la tourie auront tendance à se maintenir plus au fond si le ciel est dégagé.
On veillera à laisser la lie du vin dans le fond de la tourie.
On va soutirer le liquide dans un autre contenant que l’on va déplacer dans un endroit plus froid durant plusieurs semaines.

Ce contenant devra également être muni d’un barboteur. Depuis la toute première action sur la tourie, il y’ a déjà eu une échelle de temps de 8 à 12 mois.

Huitièmement, on va encore éclaircir le plus possible le vin. Celui-ci sera placé dans des bouteilles propres et désinfectées. Bien entendu, on mettra un bouchon sur ces bouteilles.

Et vous proposez des recettes ?


Mais bien sur ! Il faut aller voir la rubrique Recettes de vin de fruits.

Dans le même sujet, nous vous conseillons l’article sur L’hydromel.

Note


Il est aussi possible de ne pas utiliser de barboteur au dessus de la tourie. Mais dans ce cas, vous devrez veiller vous même a ce que le CO² puisse s’échapper et donc vous devrez ouvrir et fermer rapidement et régulièrement les bouteilles.


Je soutiens !