Les mains dans la terre ...

Retour en haut
 

Accueil > Fiches techniques > Agriculture et maraîchage > Carotte

Carotte

Famille : ombellifère. Type : légume-racine.

Variétés


Type courte : pour les primeurs.

- « Parisienne » : mature en 8 semaines.
- « Courte hâtive Belot ».
- « Rouge courte hâtive de Hollande » : convient en plein air.
- « Croute de Vertou ».
- « Nantaise à forcer ».

Type mi-longue : les plus gouteuses.

- « Rouge demi-longue nantaise » : à petit feuillage.
- « La merveille » : sans collet vert.

Type longue et tardive : Consommée en hiver.

- « de Berlikum ».
- « de Flakkee ».
- « de Meaux ».

Climat


- Température : douce (de 16°C à 22°C).
- Lumière : moyenne.
- Humidité : arrosages fréquents, il faut maintenir la terre fraiche pendant la culture.

Particularités


Pour éviter que les graines ne soient mangées aux semis, on peut les mélanger avec des graines de laitue et de chou qui attirent plus les animaux, dans un rapport de 10 « fausses » graines pour une « vraie » de carotte. On repique les choux et laitues par après.
Ne pas faire cette culture en terrain fumé trop récemment, les carottes deviennent fourchues, peu colorées et sucrée. Il faut attendre au moins 6 mois.

Multiplication


Par semis.

Terrain


La carotte préfère les terres très souples, voire sablonneuses. Si l’on ne dispose que de terres compactes, on sélectionnera une variété courte. Elle exige aussi un terrain fertile, riche en humus et sans pierres.

Culture


Dans les régions chaudes : On sème entre janvier et février pour une culture en été.

Dans les régions froides : Le semis se fait entre mars et avril pour un récolte vers la fin de l’été.

Avant de semer, il est conseillé de faire germer les graines dans de l’eau chaude (environ 30°C), éventuellement avec un peu de sable, pendant 2 jours environ. On peut gagner 3 semaines avec la prégermination.

On sème aussi en pleine terre, soit à la volée, en mélangeant à 5 parties de terre fine pour uniformiser, soit en sillons de petite taille. Après, on utilise le râteau pour faire entrer les graines en terre et on tasse soigneusement, soit au rouleau, soit à la batte. Pour éviter que les graines ne se fassent lessiver par l’eau, on arrose légèrement en pluie.

La carotte ne supporte pas le repiquage, il vaut mieux qu’elle soit mise en place directement. Un sarclage est recommandé. Il faut que les carottes soient à 5-10 cm l’une de l’autre. Si des racines émergent du sol, elles risque de devenir verte. Pour l’éviter, on les bute.

Pour garder la terre fraiches, on paille ou on place un mulch.

Distance entre les sillons : 25 à 35 cm (selon la taille de la carotte).

Intervalle entre plants : 5 à 10 cm.

Profondeur : 0,8 cm.

Apport en compost mûr : apport moyen (<300 kg/100m²)

Récolte


Les récoltes peuvent se faire de 2 à 5 mois après le semis, selon la variété utilisée, le climat et la richesse du sol. Elles se font petit à petit, en prenant d’abord les plus grosses racines.

Pour éviter de les casser, tenez-les au niveau du collet avec l’index replié et enfoncez les dans le sol, pour couper les radicelles.

Il ne faut pas attendre trop longtemps pour les récoltes, sinon des crevasses peuvent apparaître.

 

Conservation


Durant l’hiver, on leur coupe les feuilles et elles sont déposées avec du sable sec dans un endroit aéré, par couches imbriquées.

Maladies


- Alternariose ou pourriture noire

- Pied noir ou fonte des semis

- Mildiou

- Rhizoctone violet ou pourriture des griffes

- Sclérotiniose ou pourriture blanche

Parasites


- Mouche de la carotte

- Psylle

Portfolio


Je soutiens !